Organisation ocgnitive du mouvement (OCM)

Connaissez-vous les mouvements archétypaux ?


Ces mouvements initiaux, qui commencent de l'orteil attrapé avec la main au roulé sur le ventre pour ramper jusqu'au « quatre pattes » avant de se redresser, sont les étapes qui rythment l'apprentissage de la marche et constituent les paliers de l'organisation neurologique et de la construction identitaire. Ils stimulent également l'émergence du langage et de la pensée.

En pratiquant ces mouvements à l'âge adulte, il est possible de corriger les mauvaises postures, de contrer les réflexes néfastes, d'améliorer la coordination, d'optimiser la souplesse articulaire, de renforcer le tissu musculaire et de retrouver, tout naturellement, une marche harmonieuse, source de régénération pour le corps et le mental.
Conseillés à tout âge, les mouvements archétypaux préparent chaque secteur du corps au mouvement, faisant appel à la mémoire biologique et aux schémas moteurs propres à l'humain. Ils réveillent une intelligence corporelle qui constitue une précieuse alliée pour toutes nos activités, physiques et mentales.
Un travail bénéfique à tout âge, proposé aux professionnels pour affiner leur pratique, élargir leurs champs d'observation et surtout mieux cerner l'origine de certains dysfonctionnements structuraux, organiques ou posturaux.

Simple, mais complexe à la fois, cette méthode est le fruit d'années de recherche sur le rôle de premier plan, du système moteur dans l'éveil de la proprioception et de la maturation, émotionnelle et cognitive.


Les bienfaits

Ces archétypes, lorsqu'ils sont pratiqués avec précision, sont très puissants, car ils stimulent les capacités d'autorégulation de l'organisme.

Revisiter ces gestes, que nous avons tous plus ou moins pratiqué pendant la petite enfance pour se mettre debout, suivant un ordre et un rythme précis, permet à l'adulte de mettre à jour un grand nombre d'informations et de remodeler les fondations sur lesquelles il a construit sa verticalité. Parallèlement le schéma corporel s'affine, entraînant un changement profond et bénéfique des gestes que l'on pratique tous les jours, le pas et la marche avant tout.

Ainsi, les personnes ayant des problèmes de latéralité (droite/gauche) vont construire des repères dans leur corps afin de mieux s'orienter dans l'espace. Certains retrouveront une souplesse articulaire délaissée depuis des années, ainsi qu'une posture plus harmonieuse et des gestes plus efficaces. D'autres pourront constater des effets sur la voix, sur la manière de communiquer, sur l'équilibre du corps ou encore sur la façon de respirer. La plasticité du système nerveux, stimulée par ces mouvements initiaux, va en effet générer de nouvelles connexions qui offrent de nouvelles possibilités de mouvement : le potentiel psychomoteur de chacun s'épanouit spontanément.

En effet, les informations contenues dans ces mouvements évolutifs, gravés dans la mémoire cellulaire humaine, activent des ressources parfois inutilisées, augmentent les capacités d'apprentissage, renforcent l'unité corps - psyché.

Cela permet également d'améliorer ses "dé-marches", sa manière de communiquer et d'avancer dans la vie.


Niveau 1: 25 et 26 novembre 2017

Niveau 2: 7 et 8 avril 2018

Horaire: 9h00 à 17h30

Investissement: 250€ le WE